Faire blinder sa porte dans un immeuble

Faire blinder sa porte dans un immeuble

Faire blinder sa porte dans un immeuble

Les chiffres de plaintes sont en constante augmentation depuis au moins 10 ans ; impossible de s’y tromper, les cambriolages ont la côte dans le panel des délits perpétrés en France. L’Observatoire national de la délinquance communiquait le chiffre de 400 000 plaintes en 2008, 550 000 en 2012. Depuis, la courbe stagne et un cambriolage s’effectue toujours en France toutes les 5 min, sur les maisons comme sur les immeubles. Pour se protéger de ça, il n’y a pas dix mille solutions, et le blindage de porte est l’une des plus efficaces, comme nous vous expliquions dans un précédent article que nous vous invitons à aller consulter. Y est détaillé tout ce qu’il faut savoir techniquement pour faire son choix de serrure et de porte blindée. Cependant, si vous habitez dans un immeuble, avec d’autres locataires et/ou propriétaires, plusieurs contraintes viennent se poser entre vous, et votre sécurité. Afin de les dépasser aisément, votre serrurier de Marseille vous informe sur la démarche à adopter.

Tenir compte de la collectivité

Faire blinder sa porte dans un immeuble

Faire blinder sa porte dans un immeuble

Vivre dans un immeuble collectif a ses avantages, mais aussi ses inconvénients, avec lesquels il faut compter. Ainsi, bien que votre porte vous appartienne de manière privée, vous n’êtes pas autorisés à tout et n’importe quoi, notamment pour un blindage. La première chose à faire est donc de lire le règlement du syndicat de copropriété afin d’être renseigné sur les modalités de ce genre de travaux.

Le plus souvent, surtout à Paris, ces règles imposent une certaine homogénéité entre les portes de l’immeuble, ce qui signifie que la votre ne pourra ressortir fortement du lot, sur le plan visuel essentiellement. Personne ne peut vous empêcher de blinder votre porte mais on peut vous imposer le matériaux et la couleur du côté extérieur de la porte. Parfois, on impose la remise d’un double des clés au gardien, car il peut devoir ouvrir la serrure en cas d’urgence.

Bâtissez votre projet en fonction de ces contraintes car un règlement de copropriété est très complexe à faire modifier, et il vaut mieux s’y plier plutôt que d’essayer de changer les règles, surtout pour une opération aussi mineure qu’un blindage. Ensuite, expliquez le à l’assemblée générale avec des ébauches techniques (dessins professionnels, photos), pour que vos copropriétaires sentent le sérieux de votre démarche.

Les contraintes légales

Si l’assemblée est favorable, votre projet doit alors répondre à plusieurs contraintes que le syndicat de copropriété vous imposera par obligation légale.

La première concerne le respect des réglementations. Notamment le principe de précaution qui veut qu’une porte nouvelle soit aussi voire mieux sécurisée que celle qu’on remplace. Dans le cas d’un blindage, vous n’avez normalement pas de soucis à vous faire. La seconde norme concerne les propriétés anti-incendie : la porte doit résister aux flammes une demi-heure au moins. L’immense majorité des portes blindées sont conçues d’après cette norme. Enfin, une isolation acoustique et thermique n’est pas obligatoire mais ajoute de la valeur à votre appartement.

Ensuite, il vous faut obtenir les autorisations des pouvoirs publics, qui ne devraient pas être très complexes à obtenir, sauf dans le cas d’un immeuble classé monument historique. Faites votre demande dans votre mairie et attendez la réponse de l’administration.

Enfin, il vous faudra justifier du caractère réglementaire et qualifié des intervenants de vos travaux. En clair, l’entreprise qui démonter l’ancienne porte et installer la nouvelle doit être en règle et suffisamment qualifiée. N’hésitez pas pour cela à faire appel à votre serrurier metallier à Marseille.

Vous savez désormais la démarche à suivre pour faire blinder votre porte d’appartement, dans votre immeuble. Si vous avez besoin de plus d’informations ou êtes intéressés par nos services, contactez nous !